Toujours en phase de mise en place, la quatrième révolution industrielle ou l’INDUSTRIE 4.0 est marquée par la naissance de nouvelles formes d’organisation des moyens de production. Elle s ‘appuie essentiellement sur le numérique, le virtuel, l’Internet industriel et des objets (IoT), le « big data », l’intelligence artificielle…

L’industrie 4.0, appelée aussi industrie du futur ou la quatrième révolution industrielle est précédée de trois grandes révolutions :

  • La première révolution ou Industrie 1.0 a eu lieu vers la fin du XVIIIè siècle. Elle a été marquée par la mécanisation du travail et par l’utilisation de l’énergie hydraulique ou fossile;
  • La deuxième révolution industrielle ou Industrie 2.0, qui s’est produite vers le début du XXè siècle a été caractérisée par la diffusion de l’énergie électrique et la production de masse;
  • Vers les années 1970, l’Industrie 3. 0 ou troisième révolution industrielle a donné naissance à l’automatisation, la robotique et l’informatique.

L’industrie 4.0 est née de l’initiative du gouvernement allemand pour la promotion de la fabrication connectée, la convergence numérique entre les entreprises, l’industrie et les autres processus.

L’objectif de cette quatrième révolution est de créer des usines intelligentes pour tirer profit de la fabrication numérique. Elle suscite un important changement et comporte un énorme potentiel. La numérisation joue un rôle clé dans le concept industrie 4.0. Entre autres, elle:

  • Contribue à l’efficacité de la production tout en ménageant les ressources;
  • Tend à rendre le milieu industriel plus compétitif;
  • Ouvre aux entreprises les accès au marché mondial.

Les principaux fondements de l’industrie 4.0

La convergence des technologies constitue le fondement de l’industrie 4.0, à savoir:

  • La robotique, la cobotique (collaboration humains/robots);
  • La fabrication additive;
  • La réalité augmentée, l’interface vocale et tactile;
  • Le ralliement de la technologie de l’information et de la technologie opérationnelle;
  • Le recours à l’analytique et le « Big data »;
  • Le développement de l’apprentissage automatique (« machine learning ») et l’intelligence artificielle (« IA » ou « AI » en anglais);
  • L’utilisation généralisée des capteurs et le développement de l’internet industriel des objets (IoT);
  • Le développement des échanges machine à machine (réseaux LPWAN)…

L’objectif principal de la vision Industrie 4.0 est la transformation de la fabrication et des activités connexes. Cette transformation s’étend dès la conception à la fin du cycle de vie d’un produit. Elle passe ensuite par la logistique et par la démarche innovante de satisfaction clients. Elle tient compte également des nouveaux modèles de gestion et des sources de revenus qui en résultent. Au début, le coût de l’Industrie 4.0 peut être significatif mais à moyen et à long terme, elle peut être des investissements sur amortis.

Avantages de l’industrie 4.0

L’industrie 4.0 offre de nombreux avantages :

  • La possibilité d’accélérer à l’aide de l’analytique le développement des produits ; idem pour l’optimisation des processus de fabrication, voire la mise au point de processus innovants et plus efficaces;
  • L’analytique permet aux fournisseurs (fabricants d’équipements d’origine) de connaître l’utilisation réelle d’un produit par rapport à ce qui était prévu. Les données restituées par les capteurs permettront ensuite d’envisager des moyens d’optimisation de la production. En même temps, des mises à jour d’état seront fournies en continu et seront comparées avec une autre simulation numérique. L’objectif est d’avoir des informations correctives ou des alertes permettant de prévoir des travaux de maintenance;
  • Les productions en petites séries ou celles qui sont flexibles lucratives généreront des profits grâce à la fabrication additive;
  • La réalité augmentée optimise l’apprentissage. Les opérateurs en charge des opérations à haut risque seront autonomes car ils bénéficient de l’assistance des machines.

En France, un dispositif soutenu par le SYMOP (Organisation professionnelle des fabricants et importateurs de machines et technologies de production) permet de sur amortir les investissements dans les équipements et technologies de production « Industrie 4.0 ».

Pour en savoir plus