Définition de la TMS

La trouble musculosquelettique (TMS) est une lésion articulaire due au travail répétitif. Elle concerne essentiellement les pathologies des tissus mous (nerfs, tendons, muscles) des membres supérieurs et inférieurs. Elle désigne les troubles de l’appareil locomoteur dont la formation, le développement et l’aggravation sont liés à l’activité professionnelle, à l’outil de travail. Les poignets, les épaules et le cou sont en général les parties du corps les plus concernées. Les TMS concernent rarement les membres inférieurs; le genou est la partie la plus concernée.

Les TMS résultent de l’association de plusieurs facteurs en rapport avec :

  • Le poste de travail non-ergonomique (hauteur de bureau inadaptée, manque de dispositifs de rangement, outils et équipements ne respectant les normes…;
  • L’environnement de travail inadapté;
  • Mauvaise organisation de travail;
  • L’environnement social au sein d’une entreprise.

Au cours des vingt dernières années, l’aggravation des TMS auprès des actifs peut être assimilée à:

  • L’accroissement des obligations en termes de productivité;
  • L’intensification du travail malgré une population active vieillissante et des outils de travail inadaptés;
  • Manque de confort au travail;
  • L’absence d’un poste de travail conçu pour des nouvelles tâches.

Analyse de la situation de travail pour connaître les risques

A commencer par la recherche de données sur la santé de l’entreprise et de ses salariés. Cela permet d’identifier les facteurs de risque au niveau des secteurs ou des postes de travail (critères d’ergonomie).

Il est ensuite possible de décider sur les situations de travail à analyser prioritairement. La contribution des services de santé au travail permet de réaliser les tâches suivantes:

  • Entretien avec les salariés;
  • Analyse des données sur la santé du personnel à travers:
  • Étude des données de l’entreprise.

Maîtriser les risques

Prévenir les TMS c’est répondre obligatoirement aux questions d’ergonomie au travail. La configuration du poste de travail en est une question à étudier prioritairement notamment si elle est évoquée pendant l’entretien avec les salariés. Cette action participe à la réduction des contraintes subies par les opérateurs.

La planification des actions de prévention c’est-à-dire la définition des priorités et l’établissement de l’échéancier est indispensable. Il en est de même pour l’indication des modalités de suivi une fois que les actions sont engagées.

Les actions de prévention reposent sur trois grands axes majeurs:

  • Prise de mesure en vue de réduire les sollicitations biomécaniques, psychosociales et organisationnelles (conception en amont des équipements de travail, des produits de fabrication et de l’organisation).
  • Mieux informer et former les dirigeants d’entreprise et les collaborateurs;
  • Maintenir les capacités fonctionnelles.

Solution de prévention pour réduire les risque de TMS

Pour réduire les risques TMS, Il est possible d’agir sur:

  • La configuration des postes de travail en fonction des normes et de l’ergonomie au travail;
  • La mise en place de larges possibilités de rangement à proximité immédiate du poste de travail;
  • L’utilisation de sièges réglables permettant d’adopter la bonne posture au travail;
  • L’amélioration de la conception du poste de travail et utiliser les aides techniques de manière à minimiser l’effort;
  • Utiliser des dispositifs mobiles pour faciliter le transport des outils, bien choisir le mobilier d’atelier le plus commode.
  • Alterner les tâches pour éviter les gestes répétitifs;
  • Orienter les outils au lieu de courber le poignet;
  • Utiliser les machines à faible vibration;
  • Utiliser des équipements adaptés pour les manutentions lourdes;
  • Bien entendu, l’engagement des opérateurs dans cette réflexion autour de l’aménagement du poste de travail constitue un élément de motivation. Associer cette réflexion à une démarche 5S  au poste de travail permettra de garder la productivité en ligne de mire, tout en prévenant des risques TMS…

En quoi les mobiliers d’atelier EU precision tooling vous aident à prévenir les risques ?

La marque ANKE a intégré la prévention des risques TMS dans la conception des mobiliers d’atelier que propose EU precision tooling, et cela, de différentes manières:

Dans les deux cas, la hauteur peut être ajustée à chaque opérateur utilisant un poste de travail, voire même adapté à la posture nécessaire pour une opération spécifique.

  • Enfin, la série de mobiliers LIFT intègre en standard le dispositif électro-mécanique évoqué ci-dessus. Notez que ces tables de travail à hauteur variable peuvent être équipées des accessoires CONNECT pour être configurés en postes de travail LEAN ergonomiques, pouvant contribuer à la prévention des TMS.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter.